Laboratoire
de Biologie Médicale

 

Fermer

Absence d’effets indésirables obstétricaux et périnatals après vitrification des ovocytes

Une étude espagnole menée sur une large série d’enfants issus de la fécondation in vitro d’ovocytes vitrifiés suggère que la vitrification n’augmente pas le risque d’effets indésirables obstétricaux et périnatals délétères. Fertility and Sterility

Ana Cobo et ses collègues de l’Instituto Valenciano de Infertilidad à Valence ont comparé 1.024 enfants issus d’ovocytes vitrifiés à 1.224 enfants issus d’ovocytes frais. Les grossesses multiples et celles issues de dons d’ovocytes étaient incluses.

Concernant la grossesse, il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes en termes de diabète, hypertension gravidique, rupture prématurée des membranes, anémie, cholestase gestationnelle, saignements.

Seules les procédures invasives (prélèvement de villosités choriales et amniocentèse) étaient significativement plus fréquentes dans le groupe vitrification, avec un risque multiplié par 2,12, et les infections urinaires significativement moins fréquentes (risque diminué de 49%). Du côté de la naissance, les taux de prématurité, de grande prématurité, de césarienne et les problèmes puerpéraux n’étaient pas significativement différents.

De même, aucune différence n’a été observée concernant les critères néonatals, que ce soit en termes de poids de naissance, d’anomalies congénitales, de malformations majeures ou mineures, ou d’admission en réanimation néonatale.

Bien qu’il s’agisse de la plus grande série analysée à ce jour, une étude sur un échantillon bien plus important est nécessaire pour s’assurer que la vitrification n’a pas d’impact négatif sur ces paramètres, concluent les auteurs.

Dernière mise à jour le mardi 18 juillet 2017 | Plan du site | Mentions légales | Se connecter