Laboratoire
de Biologie Médicale

 

Fermer

Dépistage combiné de la trisomie 21 au 1er trimestre en France

Résultats nationaux de janvier 2010 à juin 2013 - Objectifs et périmètre de l’analyse

Contexte

L’arrêté du 23 juin 2009 recommande que « toute femme enceinte, quel que soit son âge, soit informée de la possibilité de recourir à un dépistage combiné permettant d’évaluer le risque de trisomie 21 pour l’enfant à naître. Ce dépistage associe le dosage des marqueurs sériques du premier trimestre 1, réalisé à partir d’un prélèvement sanguin, et les mesures échographiques de la clarté nucale et de la longueur cranio-caudale ». Les échographistes doivent appartenir à un réseau de santé en périnatalité (RSP) qui leur a délivré un numéro d’identifiant attestant qu’ils ont effectué une évaluation de leur pratique au sein d’un organisme de formation agréé (OA) par la Haute autorité de santé (HAS).

Objectif

L’objectif de cette analyse des données de Janvier 2010 à juin 2013 est d’évaluer la qualité des paramètres du dépistage combiné de la trisomie 21 (T21) au premier trimestre, en terme de mesures échographiques 2 et de transmettre ces données aux réseaux de santé en périnatalité afin que chaque échographiste et chaque réseau puisse avoir connaissance de ses propres résultats et en tirer les conclusions utiles à la poursuite du travail.

Population d’étude concernée, critères d’inclusion et d’exclusion

· Toutes les femmes ayant réalisé un dépistage combiné de la trisomie 21 au premier trimestre en France ont été incluses. · Les grossesses gémellaires ont été exclues. · Seules les échographies utilisées dans le calcul de risque combiné du premier trimestre ont été prises en compte pour l’analyse 3. · Les échographies réalisées par des échographistes ayant effectué au moins 2 échographies en 2010, 2011, 2012 ou 2013 et pour lesquels le réseau auquel ils étaient rattachés leur a fourni un identifiant valide.

Période de recueil

Les données sont recueillies par les laboratoires de biochimie et adressées à l’Agence de la biomédecine (ABM). Elles concernent les dépistages de la T21 du 1er trimestre réalisés de janvier 2010 à juin 2013. Démarche · Recueil semestriel des données test par test par l’ABM · Analyse statistique semestrielle et annuelle au niveau national, régional et par réseau et OA :
- Montée en charge du dispositif et de l’activité des échographistes
- Couverture nationale de l’offre de soins
- Evolution des différents indicateurs
- Sources de variation des mesures · Transfert des résultats aux RSP et OA.

1 - Marqueurs sériques du 1er trimestre, PAPP-A et β-hCG, (MSM1T), qui sont combinés avec la clarté nucale (CN) exprimée en MoM en fonction de l’âge du fœtus évalué par sa longueur cranio-caudale (LCC) pour pondérer le risque lié à l’âge maternel.

2 - Les mesures échographiques se font entre 11 semaines d’aménorrhée (SA) + 0 jour et 13 SA + 6 jours. Les échographistes mesurent l’épaisseur de la nuque du foetus (ou clarté nucale, CN) en fonction de l’âge gestationnel qui s’apprécie en mesurant la taille du foetus (ou longueur cranio-caudale, LCC). Selon l’âge gestationnel auquel est réalisée l’échographie, la LCC varie entre 45 et 84 mm.

3 - Les échographies ayant servi pour le calcul de risque séquentiel intégré (clarté nucale du 1er trimestre + marqueurs sériques du deuxième trimestre) n’ont donc pas été incluses.

Dernière mise à jour le mardi 18 juillet 2017 | Plan du site | Mentions légales | Se connecter