Laboratoire
de Biologie Médicale

 

Fermer

Hémochromatose : vers la fin des saignées ?

En 2001, on s’en souvient, des équipes de l’INSERM de Toulouse et Paris mettaient en évidence le rôle de l’hepcidine dans la régulation de l’absorption intestinale du fer.

L’hepcidine est produite par le foie lorsque le fer est présent en quantité trop importante dans l’organisme et que l’hepcidine ainsi produite bloque l’absorption intestinale du fer. Il fallait comprendre comment l’excès de fer provoque la fabrication hépatique d’hepcidine.

Voilà qui est fait grâce aux travaux des chercheurs de l’INSERM de Toulouse (équipe de Marie-Paule Roth et Hélène Coppin) : la molécule qui permet au fer d’activer la synthèse d’hepcidine est la BMP6 (Bone Morphogenic Protein 6), que l’on croyait à tort impliquée dans le développement du squelette, d’où son nom. Cette découverte permet d’envisager des applications thérapeutiques qui remplaceraient les classiques saignées.

Dernière mise à jour le mercredi 21 juin 2017 | Plan du site | Mentions légales | Se connecter