Laboratoire
de Biologie Médicale

 

Fermer

LA FAUSSE HYPERKALIEMIE ET LE PRELEVEMENT SANS GARROT…LA FIN D’UN MYTHE

Plusieurs essais ont démontrés que la pose du garrot même prolongé (> 3 minutes) pendant la prise de sang ne modifie pas de manière significative la kaliémie. * Ainsi, un prélèvement sanguin réalisé avec garrot dans les règles de bonnes pratiques (pose du garrot inférieure à 1 minute maximum, desserrage du garrot avant la fin de remplissage du premier tube, ponction franche dans une veine de bon calibre (éviter les veines superficielles), absence d’hématome, absence de transvasement de tube, respect des règles d’enchainement des tubes, ne pas faire « pomper » le patient car la contraction répétée des muscles de l’avant bras pouvant produire une lyse des cellules vasculaire …) est garant d’un résultat fiable de la kaliémie, au contraire d’un prélèvement sans garrot qui serait réalisé dans des conditions parfois plus difficiles. Les causes les plus fréquentes d’une fausse hyperkaliémie sont :
- soit liés à une lyse des cellules vasculaires (hémolyse) dont la concentration en K+ est supérieure de 10 fois celle du liquide interstitiel : • Les conditions de transport d’un prélèvement effectué à domicile : Durée, température (choc thermique lysant les cellules) • un prélèvement difficile (avec hématome, écoulement faible, etc…) • l’usage d’une tubulure trop longue (épicrânienne) ou d’une aiguille de calibre trop faible …
- soit liés à un apport exogène de potassium : • une erreur de tube (Tube EDTA transvasé secondairement dans tube sec ou héparinate de lithium…oups la grosse gaffe…) • prélèvement réalisé du côté de la perfusion…ou dans la tubulure de la perfusion…

Dernière mise à jour le mardi 18 juillet 2017 | Plan du site | Mentions légales | Se connecter