Laboratoire
de Biologie Médicale

 

Fermer

Le virus C de génotype 1 ou 4 semble induire une insulinorésistance qui aggrave la fibrose hépatique

Moucari R et al. Insulin resistance in chronic hepatitis C : association with genotypes 1 and 4, serum HCV RNA level, and liver fibrosis. Gastroenterology 2008 ;134 :416-423

Cet excellent travail français apporte une très belle démonstration de la relation entre infection par le VHC et insulinorésistance. A partir d´une analyse de 500 cas consécutifs d´hépatite chronique C et 100 cas consécutifs d´hépatite chronique B, les auteurs montrent que le VHC contribue à induire une insulinorésistance indépendamment des facteurs métaboliques sous-jacents (obésité, diabète) ou du degré de fibrose hépatique, et que ceci est surtout dû aux génotypes 1 et 4 et non pas aux génotypes 2 et 3.

Il y a d´ailleurs une relation significative bien que pas très forte entre niveau d´insulinorésistance et charge virale. Ça n´est pas le cas bien entendu pour le virus de l´hépatite B pris comme groupe contrôle ici. La deuxième donnée très importante est la relation indépendante entre insulinorésistance et fibrose comme si l´insulinorésistance favorisait la fibrogenèse. Les auteurs montrent bien que ceci est vrai bien avant le stade de cirrhose.

Cette étude est importante car c’est la première disponible sur une large série qui ajuste bien les résultats sur le niveau de fibrose et en prenant pour groupe contrôle une autre forme d´hépatite virale chronique, ces deux éléments manquant à toutes les publications antérieures. On ne pourra pas démontrer facilement que la correction de l´insulinorésistance améliore l´historie naturelle de l´hépatite chronique C.

La seule chose réellement importante qui reste à démontrer dans ce domaine est que la correction de l´insulinorésistance permet d´obtenir une meilleure réponse au traitement antiviral.

Dernière mise à jour le lundi 2 octobre 2017 | Plan du site | Mentions légales | Se connecter