Laboratoire
de Biologie Médicale

 

Fermer

Les grossesses issues de don d’ovocytes plus à risque de pré-éclampsie

Les grossesses issues d’un don d’ovocytes présentent un risque plus élevé de pré-éclampsie et d’hypertension gravidique, montre une étude belgo-australienne présentée mercredi au congrès de l’American Society for Reproductive Medicine (ASRM) à Hawaï.

T. Tarlatzi de l’université libre francophone de Bruxelles et ses collègues ont réalisé une analyse rétrospective de tous les cycles de fécondation in vitro (FIV) classique et avec micro-injection de spermatozoïde (Icsi), avec don d’ovocytes, réalisés entre 1990 et 2013 au centre de fertilité de l’hôpital Erasmus de l’université.

Sur 239 grossesses menées jusqu’au moins 22 semaines, 144 ont été appariées, sur la base d’un score de propension, à 144 grossesses issues de FIV/Icsi avec des ovocytes autologues.

Pour les grossesses avec don d’ovocytes, le risque de pré-éclampsie était significativement augmenté d’un facteur 2,43, le risque d’hypertension gravidique d’un facteur 5,3 et le risque de césarienne d’un facteur 2,3. Les risques de retard de croissance intra-utérin, d’hémorragie au premier trimestre et de prématurité étaient également plus élevés après un don d’ovocytes, mais de manière non significative.

Les poids de naissance et les scores d’Apgar étaient comparables entre les deux groupes.

Dernière mise à jour le mardi 18 juillet 2017 | Plan du site | Mentions légales | Se connecter