Laboratoire
de Biologie Médicale

 

Fermer

FIV : la stratégie du double transfert embryonnaire serait plus coût-efficace à très long terme

Une stratégie de double transfert embryonnaire systématique serait à long terme plus coût-efficace qu’une stratégie de transfert mono-embryonnaire systématique, selon une étude néerlandaise présentée lundi au congrès de l’European Society of Human Reproduction and Embryology (ESHRE) à Munich.

Les études coût-efficacité disponibles, menées à court terme, indiquent que le double transfert d’embryons est plus efficace mais plus coûteux que le transfert mono-embryonnaire, en termes de naissances obtenues. Le double transfert embryonnaire est considéré coût-efficace, si la société est prête à payer environ 20.000 euros pour une naissance vivante supplémentaire, soulignent M.M.J. van Heesch du centre médical universitaire de Maastricht (Pays-Bas) et ses collègues, dans le résumé de leur communication orale. Toutefois ces études n’ont pas intégré les coûts ni les résultats à long terme, et n’ont pas intégré le critère d’années de vie ajustées pour la qualité (QALY), utilisant seulement le critère des naissances vivantes. Ils ont comparé, dans une modélisation à l’horizon de 18 ans, l’issue de trois cycles de fécondation in vitro (FIV) réalisés selon trois stratégies : transfert mono-embryonnaire chez toutes les patientes ; transfert mono-embryonnaire chez les patientes de moins de 38 ans avec un embryon de bonne qualité, double transfert embryonnaire chez les autres ; double transfert embryonnaire chez toutes les patientes. A l’horizon de 18 ans, trois cycles de double transfert embryonnaire chez toutes les femmes sont apparus plus efficaces et plus coûteux par couple traité : 0,55 naissance vivante, dont 19,8% de naissances multiples ; 9,9 QALY pour les enfants nés ; 33.745 euros par couple débutant un traitement de FIV. Trois cycles de transfert mono-embryonnaire systématique sont apparus les moins efficaces, mais les moins coûteux : 0,44 naissance vivante par couple, dont 3,8% de naissances multiples, 6,8 QALY, 23.821 euros par couple débutant un traitement de FIV. En supposant que la société accepte de payer 20.000 euros par QALY, à l’horizon d’un an, la stratégie de transfert mono-embryonnaire systématique était la plus coût-efficace, avec une probabilité de 100% d’être coût-efficace. A l’horizon de cinq ou 18 ans, le double transfert d’embryons systématique était la stratégie la plus coût-efficace, avec une probabilité de 81,9% et 95,4%, respectivement, indiquent les auteurs. "Trois cycles de double transfert embryonnaire sont la stratégie à préférer d’un point de vue coût-efficacité à l’horizon de 18 ans", concluent les auteurs.

Dernière mise à jour le mercredi 21 juin 2017 | Plan du site | Mentions légales | Se connecter