Laboratoire
de Biologie Médicale

 

Fermer

Recommandations de la HAS sur la toxoplasmose et la rubéole

La Haute Autorité de santé (HAS) publie ses conclusions, suivies de recommandations, sur l’évaluation des programmes de dépistage prénatal de la toxoplasmose et de la rubéole. Les femmes devraient connaître leur statut avant la grossesse, d’où l’importance de l’information.

COMPTE TENU des modifications du contexte épidémiologique, une actualisation des modalités du dépistage prénatal de la toxoplasmose et de la rubéole, mis en place à la fin des années 1970, semblait nécessaire. En effet, la diminution du nombre de cas de toxoplasmose congénitale clinique observée au fil des années (0,33 pour mille naissances en 2007) associée à une augmentation du nombre de femmes en âge de procréer séronégatives et à une baisse du risque de contamination pendant la grossesse pouvait conduire à s’interroger sur une modification éventuelle, ce d’autant que les techniques de diagnostic précoce de la toxoplasmose congénitale en pré- et postnatal se sont améliorées. La France est d’ailleurs un des rares pays européens à proposer un tel dispositif.

Concernant la rubéole, l’augmentation progressive de la couverture vaccinale chez les femmes en âge de procréer a considérablement réduit le risque de survenue d’une infection rubéoleuse au cours de la grossesse et, de fait, leur incidence (0,9 pour 100 000 naissances vivantes) est en baisse tout comme celle des rubéoles congénitales (0 pour 100 000 naissances vivantes en 2006). Néanmoins, le dépistage prénatal conserve un intérêt pour une fraction de la population féminine non vaccinée, surtout qu’il s’inscrit dans le cadre fixé par l’OMS et auquel a adhéré la France, d’une élimination de la rubéole congénitale à l’horizon de 2010.

Consultation préconceptuelle

La Haute Autorité estime aujourd’hui qu’en l’état actuel des connaissances, il n’y a pas lieu d’apporter de modifications majeures au schéma de surveillance. Toutefois, elle insiste sur l’importance de l’« information pertinente et adaptée » à fournir aux femmes enceintes aux différents temps de la séquence de dépistage.

Elle recommande que le statut immunitaire vis-à-vis des deux pathologies soit déterminé avant la grossesse. « La consultation préconceptuelle en serait le cadre opportun », précise-t-elle. La HAS rappelle aussi l’importance des mesures de prévention primaire de la toxoplasmose, « actuellement insuffisamment diffusées et expliquées aux femmes enceintes ou ayant un projet parental ».

Chez les femmes séronégatives, la sérologie sera répétée tous les mois, si possible dans le même laboratoire et avec la même technique et au moment de l’accouchement. En cas de séroconversion, la femme doit être orientée rapidement vers un centre clinique présentant une expertise reconnue dans le domaine de la toxoplasmose congénitale. Constatant l’existence de doutes concernant notamment l’efficacité du traitement prénatal de la toxoplasmose, la HAS demande la réalisation d’un essai randomisé.

Pour la rubéole, une nouvelle sérologie rubéolique sera réalisée à 20 semaines d’aménorrhée chez les femmes enceintes séronégatives. En cas de séroconversion, la HAS recommande, là aussi, l’orientation vers un centre clinique présentant une expertise reconnue dans le domaine de la rubéole congénitale. Elle rappelle qu’une vaccination est recommandée chez les femmes non immunes juste après l’accouchement et si possible avant la sortie de la maternité, vaccination à laquelle un certain nombre de femmes échappent encore pour des raisons diverses (négligence, crainte des interactions entre immunoglobulines anti-D et vaccin, méconnaissance des contre-indications de la vaccination, etc.).

Argumentaire - Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse

Synthèse - Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse

Rapport d’orientation Dépistage prénatal de l’hépatite B - Pertinence des modalités actuelles de réalisation

Dernière mise à jour le lundi 2 octobre 2017 | Plan du site | Mentions légales | Se connecter