Laboratoire
de Biologie Médicale

 

Fermer

Risque hémorragique accru avec l’énoxaparine en cas d’insuffisance rénale modérée

Archives of Internal Medicine, vol.172, n°22, p1713-1718

L’héparine de bas poids moléculaire (HBPM) énoxaparine (Lovenox*, Sanofi) est associée à une multiplication par un facteur 4 du risque de saignement chez les patients présentant une altération modérée de la fonction rénale.

L’énoxaparine a un profil de pharmacocinétique prévisible, permettant un dosage simplifié sans nécessiter de surveillance biologique. Néanmoins, elle dépend de la fonction rénale pour son excrétion et il y a un risque d’accumulation en cas de déclin de la fonction rénale, rappellent Douglas DeCarolis et ses collègues du système de soins pour les vétérans à Minneapolis (Minnesota).

Mais s’il existe une recommandation de diviser par deux la dose chez les patients ayant une altération sévère de la fonction rénale (clairance de la créatinine inférieure à 30 mL/min), il n’y a pas de recommandation pour les altérations plus modérées (30 à 50 mL/min), alors même qu’il y a une relation linéaire entre l’élimination rénale de l’énoxaparine et la fonction rénale, notent-ils.

Pour clarifier cette question, ils ont étudié 164 patients traités par énoxaparine, dont 59 avec une insuffisance rénale modérée.

Un saignement majeur est survenu chez 22% des patients ayant une altération de la fonction rénale, contre seulement 5,7% de ceux ayant une fonction rénale normale.

Le risque de saignement majeur était ainsi multiplié par environ un facteur quatre en cas de baisse modérée de la fonction rénale.

Chez ces patients, un saignement est donc survenu chez un patient sur 4,5, un taux élevé considéré comme "perturbant" par les auteurs. Le risque de saignement suffisamment sévère pour nécessiter une hospitalisation a concerné un patient sur 7,5.

"Des investigations sont nécessaires pour évaluer un autre dosage chez les patients présentant une altération rénale modérée afin de maintenir l’efficacité tout en réduisant les risques", concluent les auteurs. Il faut également des études sur l’intérêt de surveiller l’activité anti-Xa dans le but de guider le dosage de l’énoxaparine.

Dernière mise à jour le mercredi 21 juin 2017 | Plan du site | Mentions légales | Se connecter