Laboratoire
de Biologie Médicale

 

Fermer

Stimulation ovarienne : le clomifène augmente certains risques néonatals, mais pas la FSH

La stimulation ovarienne par clomifène augmente certains risques néonatals, contrairement à la FSH seule, dans les cycles d’insémination artificielle, selon une étude danoise présentée mardi au congrès de l’European Society of Human Reproduction and Embryology (ESHRE) à Munich.

S. S. Malchau de l’hôpital universitaire Rigshospitalet à Copenhague et ses collègues ont réalisé une étude de cohorte nationale contrôlée portant sur 2007 à 2012, comparant 4.208 enfants uniques nés après insémination artificielle intraconjugale et 1.881 enfants uniques nés après insémination artificielle avec donneur, à 4.135 enfants uniques nés après fécondation in vitro (FIV), 3.635 nés après injection intracytoplasmique de spermatozoïde (Icsi) et 229.749 nés après conception spontanée. Les risques de naissance prématurée, petit poids de naissance et petitesse pour l’âge gestationnel étaient augmentés respectivement de 30%, 40% et 40% chez les enfants issus d’insémination artificielle intraconjugale par rapport aux conceptions spontanées, selon le résumé de la communication orale. Les risques de prématurité et petit poids de naissance étaient en revanche diminués par rapport à la FIV, de 40% et 20% respectivement. Aucune différence n’a été observée par rapport à l’Icsi. Les résultats pour les enfants nés après insémination avec donneur étaient similaires à ceux des enfants nés après insémination intraconjugale. Les risques de petitesse pour l’âge gestationnel et de petit poids de naissance étaient plus élevés, de 70% et 50% respectivement, chez les enfants issus d’insémination artificielle lorsque le clomifène avait été utilisé pour la stimulation ovarienne par rapport aux inséminations artificielles en cycle naturel. Le traitement par FSH seule n’affectait pas les résultats périnatals par rapport aux inséminations artificielles en cycle naturel. "Le risque accru de petitesse pour l’âge gestationnel après traitement par clomifène peut être lié à l’effet anti-estrogénique du clomifène, qui affecte l’implantation et le début de la placentation"

Dernière mise à jour le mercredi 21 juin 2017 | Plan du site | Mentions légales | Se connecter