Laboratoire
de Biologie Médicale

 

Fermer

Vous êtes médecin

Depuis le 27/11/09, la femme enceinte désirant recourir à un dépistage/diagnostic prénatal, devra être informée en consultation des nouvelles stratégies de dépistage de la trisomie 21 fœtale.

Lors d’une consultation médicale individuelle, la notion de dépistage est expliquée à la femme enceinte par comparaison avec celle de diagnostic. Une information claire est donnée sur la mesure de la clarté nucale.

Toute prescription d’une analyse portant sur les marqueurs sériques maternels est précédée d’une information qui porte sur :

  • Le risque pour l’enfant à naître d’être atteint d’une maladie d’une particulière gravité, notamment la trisomie 21
  • L’analyse des marqueurs sériques maternels en précisant :
    • qu’un calcul de risque est effectué . Il prend en compte les résultats de l’échographie du 1er trimestre lorsque ces résultats sont disponibles et que les critères de mise en œuvre en matière de mesures échographiques sont satisfaits.
    • que le risque est exprimé en risque pour l’enfant à naître d’être atteint de la maladie. Ce risque ne permet à lui seul d’établir le diagnostic de cette maladie
    • que le risque sera rendu et expliqué par le médecin prescripteur ou un autre praticien ayant l’expérience du dépistage prénatal, notamment de la trisomie 21

si le risque est faible, il n’écarte pas complètement la possibilité pour le foetus d’être atteint de l’affection

si le risque est élevé, un prélèvement à visée diagnostique sera proposé à la femme enceinte (Seul le résultat du caryotype fœtal permettra de confirmer ou non l’existence de l’affection. Les risques, les contraintes et les éventuelles conséquences de chaque technique de prélèvement seront expliqués)

que la réalisation d’un prélèvement sanguin au 2ème trimestre peut s’avérer nécessaire (en cas d’impossibilité de réaliser le calcul de risque combiné du 1er trimestre).

Si la femme demande la réalisation d’un dépistage, le médecin prescripteur devra attester de l’information de sa patiente et recueillir son consentement par écrit

Si le praticien ayant réalisée l’échographie au 1er trimestre (de 11+0 à 13+6 SA) peut mesurer la clarté nucale dans des conditions optimales et s’il adhère à un réseau de périnatalité, la patiente devra informer son médecin qu’elle peut bénéficier d’un dépistage combiné au 1er trimestre, sous réserve d’un prélèvement sanguin effectué après l’échographie et avant 13,6 SA.

Si le prélèvement sanguin a lieu de 14+0 à 17+6 SA, la patiente bénéficiera d’un dépistage séquentiel intégré au 2ème trimestre. Si son échographiste la voit en dehors de la période 11+0 à 13+6 SA ou s’il n’est pas adhérent à un réseau de périnatalité ou si la mesure de la clarté nucale ne peut être optimale, la patiente bénéficiera d’un dépistage par les seuls marqueurs biologiques au 2ème trimestre.

Ainsi 3 stratégies seront proposées à la patiente :

1- Dépistage combiné au 1er trimestre de la grossesse, recommandé par la Haute Autorité de Santé dès juin 2007 (Acte NABM 4006 / B185)

Rappel des conditions indispensables à réunir pour réaliser ce dépistage combiné du 1er trimestre :

  • La patiente a été informée par le prescripteur des stratégies de dépistage, les avantages et les inconvénients des tests proposés, de la notion de risque
  • La patiente a bénéficié d’une échographie réalisée entre 11+0 et 13+6 SA dans des conditions optimales par un échographiste adhérent à un réseau de périnatalité
  • La grossesse est monofoetale
  • La patiente a signé son consentement éclairé et accepte le prélèvement sanguin réalisé après l’échographie entre 11+0 et 13+6 SA
  • Sa prescription médicale comporte ses nom, prénom et date de naissance, le numéro de l’identifiant de l’échographiste au sein du réseau de périnatalité, les données de l’échographie du 1er trimestre (mesure de la clarté nucale et de la longueur crânio-caudale à la date de l’échographie), l’âge gestationnel par échographie, son poids, la notion de tabagisme,..
  • Les paramètres biologiques dosés sont la sous-unité libre de l’hCG et la protéine placentaire de type A (PAPP-A)

2- Dépistage séquentiel intégré au 2ème trimestre (Acte NABM 4005 / B155) Les mêmes conditions que ci-dessus, à la différence que la patiente fait réaliser son prélèvement sanguin après 14+0 SA et avant 17+6 SA

3- Dépistage au 2ème trimestre par les marqueurs sériques maternels (Acte NABM 4004 / B125) Si la patiente n’a pu bénéficier du dépistage combiné au 1er trimestre en raison de la date du prélèvement, de la mesure impossible de clarté nucale ou de la non-adhésion de l’échographiste à un réseau de périnatalité.

Le prélèvement est réalisé de 14+0 à 17+6 SA accompagné :

  • du consentement signé de la patiente
  • de la prescription comportant l’attestation signée du prescripteur, la date de naissance, la date de début de grossesse, le nombre de fœtus, le poids, le tabagisme.

Les paramètres biologiques dosés sont l’AFP, l’ hCGß. Le laboratoire BIOLOR vous propose sur simple demande ou par téléchargement sur notre site feuilles de renseignements cliniques destinés à la prescription médicale reprenant ces différents éléments ainsi que des calendriers de prélèvement incluant les deux périodes.

Dernière mise à jour le lundi 2 octobre 2017 | Plan du site | Mentions légales | Se connecter